Pourquoi nous avons choisi ce film :

Un voyage dans le passé du peuple Dolgane, aux confins de la Sibérie, surprenant travail de mémoire !

Synopsis

La péninsule du Taïmyr se situe à l’extrême nord de la Sibérie, au delà du cercle polaire. C’est là que vivent les Dolganes. Un peuple autochtone que le jeune ethnologue Yann Borjon Privé est parti étudier. Pavel, éleveur de rennes, Aleksandra, vétérinaire à la retraite, Mickaïl, pêcheur… huit Dolganes lui racontent leur vie actuelle et passée. Les Dolganes étaient des nomades, éleveurs des rennes. Pendant la période soviétique, ils ont été contraints à la sédentarisation et au travail dans des kolkhozes. Depuis la dislocation de l’Union soviétique, certains Dolganes sont redevenus semi-nomades. Des photographies d’archives montrées par l’ethnologue convoquent la parole des personnes interrogées. Les croyances chamaniques, transhumances et vie quotidienne sont évoquées par les membres de ce peuple ancestral.

Bio

Nicolas Mingasson aime photographier les hommes dans des situations extrêmes. Reporter à Gamma il est nominé en 1993 au World Press Photo grâce à son reportage sur le conflit bosniaque. Nicolas Mingasson se passionne également pour le monde polaire, devient photographe de la première expédition à ski au Pôle Nord en 1995 et publie “Terre des Pôles” en 2008 puis “Sentinelles de l’Arctique” en 2009.

Vincent Gaullier est réalisateur de films (notamment du film documentaire “Saigneurs” sorti en salles en 2017), il a co-réalisé “Portraits d’Arctique” avec Nicolas Mingasson.

Echange avec Vincent Gaullier après la projection