Pourquoi nous avons choisi ce film :

Une réflexion passionnante sur le devenir du nomadisme dans le Haut-Atlas marocain.

Synopsis

Chaque printemps, deux cents familles berbères Aït Atta quittent avec leurs dromadaires la chaleur brûlante du Sud-Maroc pour gagner les pâturages d’altitude du Haut-Atlas. A l’arrivée des premières neiges sur des sommets qui atteignent les 4000m, leurs caravanes redescendent vers le Sud pour regagner la douceur hivernale du Saghro où les nomades passent l’hiver. L’irruption rapide du «progrès», risque de rompre un fragile équilibre entre identité berbère, vie traditionnelle en autarcie et modernité. Les réalisateurs sont parvenus, au bout d’une quinzaine de voyages à tisser peu à peu des liens privilégiés avec deux familles nomades et à témoigner de l’intimité de la vie quotidienne, rude, isolée, souvent difficile, mais qui répond dans une certaine mesure à notre quête de sens par sa simplicité et la maîtrise des éléments qui la constituent.

Bio

Louis-Marie et Elise Blanchard ont promené leur regard des montagnes françaises aux vallées reculées des Andes et du Tibet, et publié leurs reportages dans des magazines renommés : Géo, Terre sauvage, Grands Reportages. De multiples séjours au Tibet, en Mongolie et en Asie Centrale leur ont permis de réaliser des films et expositions pour mieux faire connaître les peuples nomades de Haute-Asie et la Route de la Soie. Depuis cinq ans, ils sillonnent le Haut-Atlas marocain et le Djebel Saghro pour une découverte au long cours des montagnards et nomades berbères.

Echange avec Louis Marie Blanchard après la projection.