DolgansAu Taïmyr, à l’extrême nord de la Sibérie, les Dolganes, un des derniers peuples éleveurs de rennes, sont à peine 250 à vivre traditionnellement dans un territoire grand comme la France. En avril ou mai, avant le dégel du fleuve Khatanga, trop dangereux à traverser pour les animaux, les Dolganes accompagnent leur troupeau pour l’été vers le nord ou ils trouveront moins de moustiques et plus de nourriture. Ils sont les seuls à se déplacer avec des “baloks”, sorte de cabanes en armature de bois isolées avec des peaux de rennes, montées sur de grands traîneaux et tirées par des rennes.

Echange avec Jacques Ducoin après la projection

Attiré par le Grand Nord et les espaces sauvages, Jacques Ducoin aime y rencontrer les peuples qui y survivent ainsi que la faune qui a su s’y adapter. Ses voyages l’ont récemment mené en Sibérie et au Groenland… Photographe et réalisateur, il aime aussi partager sa passion et ses émotions.