Pourquoi nous avons choisi ce film :

Un grand-père qui rêve du Maroc, un petit-fils qui l’y emmène : une petite merveille de film, drôle et émouvant.

Synopsis

Les pérégrinations de Georgi Lazarevski et d’Aimé, 90 ans, personnage principal de ce documentaire, sur le sol marocain forment un film délicat et sensible. Aimé est le grand-père du réalisateur, il a un rêve : faire un grand voyage au Maroc. Il le prépare patiemment depuis des années. Son petit fils va l’emmener et le filmer. Des premiers kilomètres en voiture jusqu’aux marches dans le désert, les plans égrènent par petites touches le destin du grand-père. Jadis musicien, il observe avec une extrême minutie ce qui l’entoure comme l’aurait fait le gardien de phare qu’il n’est jamais devenu. La grand-mère qui, elle, est restée en Belgique, réticente au voyage, évoque également la musique, écoute du Bach et du Mendelssohn et confie à la caméra, sur son mari “c’est l’élan, la spontanéité, la sûreté de soi, la jeunesse…Conquérir le monde, c’est le début du concerto. (…) Il est prêt à conquérir le monde ce type là !”

Bio

Georgi Lazarevski est né en 1968. D’origine belgo-macédonienne, il a étudié à l’Ecole Louis Lumière avant de poursuivre une carrière de photographe indépendant, notamment pour Amnesty International.

Georgi Lazarevski a été l’un des directeurs de la photographie du film ”Entre les murs” de Laurent Cantet (palme d’Or à Cannes). Il a également réalisé “Le jardin de Jad” en 2007.  

“Voyage en sol majeur a obtenu le prix des jeunes et le prix Marcorelles au festival Cinéma du Réel en 2006. Il a eu une longue carrière en festival et a été diffusé dans une trentaine de pays.

Echange avec Georgi Lazarevski après la projection