Découvrez les trois récits en sélection pour le Prix littéraire Curieux Voyageurs 2020

Ivre de steppes, un hiver en Mongolie
Marc ALAUX   Éditions Transboréal

Les montagnes de l’Ouest de la Mongolie abritent les yourtes des éleveurs nomades bayad. Dans le campement d’une famille modeste, Marc Alaux s’est retiré le temps d’un hiver pour s’initier au métier de berger et se nourrir de silence et d’espace. Le temps s’étire calmement sur la ligne pure de la steppe enneigée, mais le froid et les loups accablent les troupeaux. Et la vie dans cette nature libre impose de renouer avec les tâches manuelles, qui disent ce qu’on vaut réellement. Au face à face avec soi-même s’opposent heureusement l’intimité fraternelle de l’hivernage ainsi que les visites, les chants, les rituels et les festivités du Nouvel An.

Marc Alaux a été archéologue avant de prendre la voie de l’édition. Il a accompli 8 voyages en Mongolie, dont il poursuit l’étude et au sujet de laquelle il a publié plusieurs ouvrages dont « Sous les yourtes de Mongolie ».

Le Vagabond de l’idéal, de la fièvre de l’argent au silence des cimes
Paul-Edouard PROUVOST
Éditions Les Passagères

Assoiffé de liberté, l’auteur part à 22 ans vivre son rêve : traverser l’Amérique Latine à vélo. Une expédition de 6500 kilomètres ! Un vélo et une tente pour partir seul à l’assaut du vent andin, du froid, de la faim, parfois du désespoir, des cols infranchissables et des horizons à perte de vue. A peine rentré, il retrouve le monde des affaires. Il échange les ciels étoilés de l’Amérique Latine pour les tours scintillantes de Singapour et sillonne désormais l’Asie et le Moyen Orient avec costume et mallette. Deux ans s’écoulent et le désir d’absolu le tiraille à nouveau. Il part cette fois traverser l’Himalaya à pied, seul et en plein hiver. Ce livre nous inspire et nous encourage. C’est une invitation à sortir de nos zones de confort et à partir vivre au-delà des murs de la peur.

Issu d’une école de commerce, Paul-Édouard Prouvost part à la découverte des multiples facettes de notre monde et se passionne pour l’aventure de la vie. Curieux et idéaliste, il arpente la terre d’un extrême à l’autre, revêtant tantôt le vêtement du jeune cadre dynamique, tantôt celui de l’explorateur aventurier.

L’odyssée électrique
Rémy FERNANDES-DANDRÉ
Éditions Elytis

Trois roues, trois amis, cent vingt jours, vingt mille kilomètres et seize pays traversés ; les données chiffrées de L’Odyssée électrique augurent une aventure pleine de rebondissements. Fraîchement sortis de leurs études, les comparses Karen, Ludwig et Rémy entreprennent une chevauchée singulière : relier en quatre mois la capitale de la Thaïlande à Toulouse, en tuktuk électrique. Baptisé “The Pilgreens”, le projet a pour ambition de mettre la jeunesse à l’épreuve en se mobilisant autour des enjeux climatiques avec abnégation face aux difficultés, mais aussi de promouvoir le réel potentiel de la mobilité électrique. Le récit de cette traversée est un éloge de l’aventure, avec ses soubresauts, ses déboires et ses interrogations liées au défi technologique.

Rémy Fernandes-Dandré rêve d’être vulcanologue l’été et musher l’hiver. Il passe une année d’étude en Chine avant de faire un Master en management à l’IAE Toulouse, ainsi qu’une expérience dans le monde de la pub à Paris. Sa vie n’a alors plus rien à voir avec ses rêves. L’étincelle revient lorsque Karen et Ludwig, deux camarades de classe toulousains, l’appellent pour partager ce qui n’est alors qu’une vague idée de voyage en trois-roues…

 

Télécharger la sélection 2020 (PDF)