Pourquoi nous avons choisi ce film :

En réponse à la guerre et à la bêtise, la créativité de l’artiste nous fait revivre la magie du site !

Synopsis

Ali revient dans son village en Afghanistan à la recherche de sculptures géantes détruites par les Talibans en 2001. Il parcourt les grottes et les niches vides de la vallée de Bâmiyân avec une plaque de verre sur laquelle il peint, afin de tenter de capturer les traces fantômes de ces sculptures disparues. Ali est artiste Hazaras, il a émigré en France, il y a plus de 16 ans, chassé par les Talibans en Afghanistan. Le réalisateur dépeint un personnage qui cherche à retrouver le sens profond du passage du temps et de la fragilité, notions auxquelles nous renvoie l’érosion de lieux si grandioses.

Bio

Artiste et réalisateur français Patrick Pleutin travaille en particulier le geste de la peinture en direct, comme un cinéma d’animation sans pellicule, susceptible d’entrer en tension avec le jeu du musicien, le mouvement du danseur, la langue d’un écrivain et des lieux habités par la mémoire. Son dernier film “Fantômes de Bâmiyân” est un prolongement de son court-métrage d’animation “Bâmiyân” qui avait obtenu le prix Scam de l’œuvre d’art numérique. Cette fois, il intervient directement sur le paysage meurtri des bouddhas de Bâmiyân.

Echange avec Patrick Pleutin après la projection