Pourquoi nous avons choisi ce film :

 Un écrin de beauté fragile…

Synopsis

La montagne fait figure de baromètre de l’état du monde, où le réchauffement climatique y est trois fois plus visible qu’ailleurs. Après une année blanche marquée par les confinements de mars et de novembre et la fermeture des stations de ski, les hauts sommets ont retrouvé leur apparence des premiers jours. C’est dans cet écrin de beauté fragile, qu’une jeune cordée engagée part traverser le cœur des Alpes à skis de randonnée, pour décrypter par elle-même les signes visibles et invisibles qui la menacent, et s’interroger sur une situation qui va au-delà de l’alpinisme. Pendant 10 jours coupés du monde, une guide, une glaciologue, un écrivain et un aventurier polaire, tous âgés de moins de quarante ans, prendront le temps de se connaître et de confronter leurs réflexions, leurs points de vue et leurs visions de la montagne et du monde. Deux hommes emmenés par deux femmes, partis pour une aventure engagée et sincère.

Bio

Depuis trente ans, Christophe Raylat, a mené un parcours de réalisateur en parallèle d’activités éditoriales. Après avoir été journaliste pendant quinze ans, successivement rédacteur en chef de Montagnes Magazine, fondateur de Trek Magazine et de Roadbook Media, il a dirigé les éditions Guérin-Paulsen pendant cinq ans. Depuis 2017, il se consacre totalement à l’écriture et à la réalisation de documentaires, en particulier pour la chaine Arte. Passionné de montagne et des grands espaces il travaille régulièrement avec l’écrivain Sylvain Tesson avec qui il a signé une dizaine de films pour Arte, France Télévision et le National Geographic. Il a fondé et préside le Chamonix Film Festival, destiné aux œuvres de montagne. 

 


Échange avec Christophe Raylat après la projection